Pierre, c'est le melting pot à la Française. Né non loin de Marseille, issu d'un père Bordelais et d'un mère Bayonnaise, il vit tour à tour en Aquitaine, Lorraine, Normandie, Angleterre (où on l'appelle Pete, parce que franchement Pierre, c'est imprononçable pour un Anglais) et finit par trouver un travail à Paris.

En 2003, après quelques années de métro-boulot-dodo, il décide un matin de printemps de se désabonner de Meetic et commence à prendre des cours de salsa cubaine dans un studio de danse sur les conseils d'un ami qui lui explique que la Salsa, c'est rempli de jeunes filles accortes et qu'en plus, on s'y amuse...

Il fait ses armes là bas et commence à fréquenter les soirées de Luna aux étoiles avec ses camarades de cours. Il découvre de vue la fameuse salsa Portoricaine. Il restera spectateur de la Nébuleuse Calle Luna pendant quelques années, jusqu'a ce qu'en 2007, il se décide à sauter le pas. Il prend son premier cours de Porto On 2. C'est le petit doigt ainsi coincé dans l'engrenage qu'il va se mettre à fréquenter Nuestro Tumbao, ébahi par ces costumes chamarrés, ces chorégraphies époustouflantes et ses danseuses toujours aussi amicales.

En 2008, par peur de s'égarer définitivement du côté obscur, il reprend des cours de Cubaine avec Luna tout en continuant les cours de Porto, parce que c'est dur.

Au printemps 2009, son talent ayant enfin percé jusqu'aux oreilles de Luna, celle-ci lui propose de rejoindre la troupe pour sa première chorégraphie de... Portoricaine. Emporté par l'enthousiasme, le petit Pierre y perd presque la raison mais s'engouffre dans les répétitions à outrance pour surgir sur scène tel le Paon majestueux (mais sans sa grande roue).